laffranchi

Pour la Sociale !

Élections ?

Le texte, L’oligarchie qui nous gouverne, reprend la critique anarchiste classique de la démocratie représentative. Il rappelle, à l’aide d’éléments historiques judicieusement choisis, que celle-ci n’est qu’un des habits du pouvoir étatique. Sont éclairantes la résistance et la répression qu’ont connues, au cours de l’histoire, les tentatives pour déborder ce cadre par l’assemblée générale et le mandat impératif, entres autres moyens d’instaurer un système sans délégation de pouvoir.

Le fonctionnement des démocraties actuelles prouve la justesse de cette critique. La soi-disant vie politique se résume à des passes d’armes entre membres d’une oligarchie à l’abri de tout besoin et dont l’appartenance politique affichée importe peu. L’appareil institutionnel permet, au gré des aléas électoraux, de se recycler à l’infini. On constate, entre autres, au niveau de l’Union européenne, le rôle que joue ce nouvel étage bureaucratique pour caser les politiciens nationaux en fin de course. En sus, malhonnêteté et ennuis judiciaires ne sont jamais un frein pour des carrières qui semblent ne s’achever qu’avec la mort. Si rien n’est disponible dans les pantouflages politiques, les grands groupes économiques et financiers pourvoient. Ce tableau est complet avec des médias dominants qui servent la soupe aux politiques, relaient leurs agendas et expliquent aux populations combien il est normal et bon que cela aillent mal pour eux.

Lire la suite

L’oligarchie qui nous gouverne

oligarchie

La question de savoir comment sont prises les décisions dans une société humaine ne date pas d’aujourd’hui. Hérodote posait déjà la question : qui doit décider ? Un seul (la monarchie), une élite (l’oligarchie), tout le monde (la démocratie) ? Mais, dans ce classement, où l’historien grec aurait-il placé le régime actuel ? Car si le système des représentants s’est affublé du titre de démocratie, dans les faits, il s’apparente plus à une oligarchie. Autour des interrogations actuelles sur le concept de démocratie, il n’est peut-être pas inutile de préciser la genèse du système actuel. 

Lire la suite

Usine rouge, épisode 13

Viewty

La Chevalerie du Travail Française (CTF) – 2e partie

Comme annoncé, nous reparlons de cette crypto-franc-maçonnerie ouvrière, exclusivement masculine[1] qui a existé en France entre 1893 et 1911, et à laquelle adhérèrent, par un discret système de cooptation, des personnalités marquantes du mouvement ouvrier comme Fernand Pelloutier, Augustin Hamon ou Paul Lafargue…

Lire la suite

Usine rouge, épisode 12 : un chapitre oublié

 

knights-of-labor-hero-H

La Chevalerie du Travail française – 1ère partie

Jusqu’où faut-il remonter quand on s’intéresse au syndicalisme en France ? Plusieurs réponses sont possibles. On peut s’intéresser aux compagnonnages, bien antérieurs à la Révolution française et qui furent interdits par la loi Le Chapelier en 1791 ; on peut évoquer la Révolution de 1848 ; la Commune de Paris en 1871 ; la légalisation des organisations ouvrières en 1884. Souvent, on évoque les débuts de la CGT (1895) et la Charte d’Amiens de 1906. Nous allons évoquer ici la Chevalerie du Travail française (CTF), une tentative « oubliée » qui offre un intéressant éclairage sur les sources du syndicalisme révolutionnaire de la Belle Époque.

Lire la suite

Que cherche le gouvernement français ?

La tentative d’interdiction des manifestations parisiennes annoncée ce matin a suscité l’indignation en France. Elle symbolise le climat actuel et l’autoritarisme croissant des autorités mais aussi leur manque de lucidité. Le tollé qui a suivi a obligé le gouvernement à reculer, mais nous pouvons nous demander ce qu’il recherche vraiment car la manifestation de demain, jeudi 23 juin, a été autorisée dans des conditions inquiétantes.

La fouille systématique des manifestants et un déploiement massif des forces de l’ordre (2000 policiers !) constituent un grave précédent pour les libertés en France. Il est également légitime de s’inquiéter du déroulement de la manifestation. En effet, le parcours imposé par le ministère de l’intérieur est dangereux pour la sécurité des manifestants : d’une longueur de 1.6 kilomètres (la moitié de la longueur d’un parcours classique d’une ville moyenne comme Pau) et son positionnement à proximité des quais de la Seine pourraient le transformer en piège mortel, en cas d’incident.

L’attitude du gouvernement est irresponsable et criminelle, souhaitons que nos craintes ne soient pas confirmées. Ce qui est clair ce mercredi soir, c’est que la mobilisation est plus nécessaire que jamais, partout en France, contre cette loi mais aussi pour la défense de nos libertés.

Jipé CNT-AIT Pau

Loi El Khomri : la lutte des classes en France

Par Jipé*

Depuis trois mois la France connaît un mouvement social d’une grande ampleur contre la Loi Travail. C’est la plus forte mobilisation depuis celle contre la réforme des retraites en 2010. La journée de mobilisation du 14 juin dernier a été la plus suivie, avec un million de manifestants à Paris et 300 000 en province. C’est un mouvement difficile à appréhender et qui va marquer les prochaines années, quelle que soit son issue.

Lire la suite

Shlomo Sand à Pau

Shlomo Sand_livre

Ce texte fait suite à la conférence donnée par Shlomo Sand sur Les intellectuels français qui ont flirté avec le fascisme, dans le cadre des 8e journées libertaires de Pau, le 12 avril dernier. Nous nous sommes aussi référés à son dernier ouvrage La fin de l’intellectuel français ? De Zola à Houellebecq, Paris, La Découverte, 2016.

Lire la suite

Les locaux de la CNT de Lille saccagés par la police

Photo CNT Lille

Alors que la France connaît une montée des mouvements sociaux contre la nouvelle loi « Travail », des grèves et des manifestations « Nuit debout » dans de nombreuses villes, les autorités, par le biais des forces répressives, s’en prennent régulièrement aux manifestant-e-s et tentent d’intimider les militant-e-s.

Lire la suite

Actualité et vaudoiseries

Ce texte, on s’était promis de ne pas l’écrire. A quoi bon tirer sur des ambulances ? Tout le monde s’en fout des déboires de l’extrême-gauche vaudoise. A quoi bon expliquer que des syndicats qui se disent alternatifs (SSP-Vaud, SUD-Vaud…) font surtout de la politique politicienne à la petite semaine ?

Lire la suite

Usine Rouge, épisode 11 : 
grève générale, syndicalisme révolutionnaire, répression et manipulations

PP-voiron-greves1906-ahppv-suttonp82

Voiron, gréve générale 1er mai 1906

L’intégration du mouvement ouvrier et syndical, le réformisme, le parlementarisme, l’abandon de la perspective révolutionnaire et anticapitaliste sont généralement expliqués par la mise en œuvre de politiques favorables aux travailleurs : lois protégeant les enfants et les femmes, lois sur le chômage, les accidents, les retraites, etc. Et aussi subventions, mise à disposition de locaux… Un autre volet moins souvent évoqué est celui de la répression : il y a toujours eu la carotte et le bâton. C’est ce volet, toujours actuel, que nous évoquerons aujourd’hui.

Lire la suite

Usine Rouge, épisode 10 : grève générale et révolution

Courrière_1906

Courrières 1906 - Le cortège des grévistes parcourant les corons
"Le petit Journal"

L’idée de grève générale est ancienne, on la rencontre déjà durant la Révolution française. En 1886, elle est mise en œuvre par les ouvriers de Chicago qui réclament la journée de travail de huit heures. C’est aussi la grande idée du syndicalisme révolutionnaire et de la CGT à son origine. Dans ce chapitre et dans les suivants, nous allons plancher sur cette question et sur les défis qu’elle pose.

Confrontés à l’échec de la perspective insurrectionnaliste des années antérieures, les anarchistes décident, à la fin du 19e siècle, en France, d’entrer massivement dans les syndicats.

Lire la suite

Pau : Journées libertaires 2016

La 8ème édition des journées libertaires, organisée par la Coordination Libertaire Etudiante (CNT-AIT), auront pour thème « le Fascisme » et se dérouleront du 7 au 15 avril 2016.

Jeudi 7 avril, 20H30:
Concert de soutien à la Centrifugeuse avec Z’s Shadow,Subconscient et Will Dèd.

Samedi 9 avril, 15H:
Conférence de Gaetano MANFREDONIA, « La génèse du fascisme italien », local de la CNT-AIT, 18 rue Jean-Baptiste Carreau.

Lundi 11 avril, 18H00:
Vernissage de l’exposition, « Ces anarchistes qui ont combattu les fascismes », faculté de lettres, devant les amphis.

Mardi 12 avril, 18H30:
Conférence de Shlomo SAND, « Les intellectuels français qui ont flirté avec le fascisme », faculté de lettres.

Jeudi 14 avril, 18H30:
Conférence « Fascisme et Front National » avec Jean-Paul GAUTIER, amphi de la présidence.

Vendredi 15 avril, 18H30:
Vernissage « Expo d’Art plastique: ça va péter! », local de la CNT-AIT, 18 rue JB Carreau.

JL2016-INTERNET [169768]

Marionnettistes : la lutte continue

Mani Madrid2

Alfonso et Raul, les deux camarades marionnettistes ont été libérés après cinq jours d’incarcération. Ils restent inculpés pour « apologie du terrorisme » et subissent un strict contrôle judiciaire : on leur a confisqué leur passeport et ils sont obligés de se présenter une fois par jour au commissariat.
Dès leur arrestation et dans les jours qui ont suivi, des manifestations de soutien, souvent importantes, ont eu lieu dans de nombreuses villes d’Espagne. Le mouvement de solidarité maintient la pression pour que toutes les charges qui pèsent contre eux soient abandonnées immédiatement. En effet, ils risquent toujours jusqu’à huit ans de prison.

Lire la suite

Espagne : guignol au pilori

IMG_0116

Nous nous étions promis de laisser de côté pendant quelque temps la question espagnole qui nous a déjà beaucoup occupés ici. Mais l’actualité nous a rattrapés. Deux marionnettistes du groupe Títeres desde Abajo[1] ont été arrêtés le 5 février à Madrid, alors qu’ils présentaient leur spectacle La Bruja y Don Cristóbal, durant le carnaval. Ils sont accusés d’apologie du terrorisme.

Lire la suite

La peste et le choléra

En France, des syndicalistes goodyear ont pris 9 mois ferme (en tout 24 mois de prison !) pour avoir retenu quelques heures deux cadres de l’entreprise; en Grèce Tsipras continue le massacre social exigé de Bruxelles en renonçant à un programme humanitaire (cartes d’approvisionnement de nourriture, la santé gratuite pour tous les laissés-pour-compte, les classes de soutien, etc.) censé aider les Grecs les plus touchés par le plan d’austérité général. Dans le même temps il entérine la privatisation des aéroports grecs au profit d’un groupe allemand (certainement un effet de la magie de la solidarité européenne !). Ces deux faits sont comme un résumé de l’état de décrépitude des gauches politiques en Europe.

Lire la suite

Catalogne : CUP pleines ou vides ?

IMG_0164 (3)L'hydre du séparatisme domptée. Les muselières sont aux couleurs de chacune des régions autonomes. Puig Rosado, pour Estilo

Ces derniers jours, la Catalogne a connu une accélération des événements politiques. Le paroxysme s’est produit ce dimanche 10 janvier 2016, avec la démission du president Mas et l’élection d’un candidat du même parti à la tête de la Generalitat. La démission de Mas était la condition exigée par les «Candidatures d’unité populaires» (CUP) qui en avaient fait une question de principe. Rappelons qu’avec leurs dix élus, les CUP avaient en main la clé de l’intronisation du président catalan et donc de la constitution du nouveau gouvernement régional. Sans cet accord, de nouvelles élections auraient dû avoir lieu en mars.

Lire la suite

A propos d’une imposture

Espagne1613

Nous revenons brièvement sur L’imposteur de Javier Cercas, roman qui relate l’histoire de Enric Marco, un faux survivant des camps nazis qui a berné le public et notamment les membres de l’Amicale de Mathausen, pendant des années. Dans ce « roman sans fiction », nous l’avons déjà signalé, l’auteur évoque l’hypothèse suivant laquelle Marco aurait été un indicateur de police, infiltré dans le syndicat CNT, durant la Transition.

Lire la suite

L’imposteur

Avec la publication de la traduction française de L’imposteur de Javier Cercas (Actes Sud 2015), les lecteurs francophones découvrent l’histoire d’Enric Marco, connu comme le plus célèbre des survivants espagnols des camps nazis jusqu’à ce qu’un historien démontre, en 2005, qu’il n’était un imposteur qui avait inventé de toutes pièces son « histoire » de déporté.

Nous ne discuterons pas ici la thèse de Cercas, suivant laquelle tous les acteurs de la transition espagnole seraient des imposteurs – nous y reviendrons peut-être dans un prochain article – mais nous avons jugé utile de republier sur ce blog notre texte écrit en 2005, quand l’affaire avait éclaté.

Lire la suite

Sur un air de Marseillaise…

La Bataille de Valmy par Horace Vernet

Cela n’a pas traîné pour que les pandores s’activent à tout va et on ne compte plus (ou plutôt si, certains comptent, fort heureusement[1]) les quidams à avoir la joie d’une de leur visite plus ou moins musclée voire d’une garde-à-vue pour les plus veinards. Rien d’étonnant. La justice n’est pas toujours juste, loin s’en faut, mais la police ce n’est jamais la justice.

Lire la suite

13 novembre 2015

Avec les massacres de Paris, nous sommes entrés dans une nouvelle ère et pas seulement en France. Intégrisme sanguinaire d’un côté, Etat autoritaire de l’autre, la réalité que vivent la plupart de celles et ceux qui ont participé au Printemps arabe déborde désormais chez nous. Sans avoir été touchés directement, nous sommes passés par des sentiments de sidération, de tristesse, d’angoisse et de colère. En essayant de mettre entre parenthèses l’émotionnel, nous allons tenter d’exposer quelques-unes des causes et conséquences des événements du 13 novembre 2015.

Lire la suite

Page 1 sur 5

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén