Contre la répression policière

Contre la répression policière et juridique défendons nos droits et nos vies!

Samedi 3 avril, départ à 13h à la place du Château (Lausanne)
Dress-code: habits noirs et port du masque.

Le mardi 30 mars au matin, la ZAD (Zone à Défendre) de la Colline du Mormont a été évacuée par un déploiement massif de forces policières. Dès le début, La ZAD du Mormont a proposé aux autorités vaudoises une sortie de crise écologique et solidaire. En réponse à cela le conseil d’État, et particulièrement la conseillère verte Béatrice Métraux, a préféré un déploiement de forces policières totalement disproportionné.

De nombreux témoignages alertent sur des traitements violents, dégradants et illégaux sur les personnes retenues en garde à vue. La justice, en la personne du procureur Cottier, a déjà prononcé des peines extrêmement sévères à l’encontre de prévenu·e·x·s. Cette débauche de moyens répressifs est par ailleurs entourée de graves zones d’ombre : atteintes à la liberté de la presse, violences physiques et coupure de réseau de téléphonie.

Les contradictions d’un Conseil d’État qui se réclame de la transition écologique apparaissent clairement aujourd’hui. Un plan climat en-dessous des exigences de l’urgence climatique ; le refus de reconvertir les travailleur·euse·x·s du secteur pour sortir du « tout béton », ; le choix de réprimer les mouvements écologistes, et plus largement l’ensemble des mouvements sociaux.

Pour toutes ces raisons, nous revendiquons dès maintenant :

– Que cesse la répression policière sur les mouvements sociaux et sur les personnes les plus précarisé·e·X·s.

– L’abandon des poursuites pénales prononcées contre les militant·e·x·s qui ont défendu la ZAD du Mormont.

– La mise sur pied d’une commission d’enquête sur l’évacuation de la ZAD

– La démission de la Conseillère d’État Béatrice Métraux

– La reconnaissance de l’état de nécessité en raison de l’urgence climatique comme justification aux actions de désobéissance civile

– L’arrêt de l’exploitation de la colline du Mormont et un plan de reconversion de ses travailleur·euse·x·s dans des emplois compatibles avec la transition écologique.

Une réponse à “Contre la répression policière”

  1. Un millier de personnes ont manifesté aujourd’hui à Lausanne, de la place du Château à la Riponne en passant devant le poste de police du Tunnel, où des slogans ont été scandés contre la répression. La complicité de la conseillère (du parti vert) du Département de justice et police a été dénoncée.
    Si pour moi, cette duplicité n’est pas surprenante, beaucoup de plus jeunes se forgeront une opinion sur l’aventurisme politique et les fausses promesses des partis politiques.
    En résumé, on « respirait » un air frais de début de liberté et de révolte dans les rues lausannoises. J’espère impatiemment la suite.
    Errico B.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.