laffranchi

Pour la Sociale !

Catégorie : Russie / URSS

La Grande Terreur (1937-1938) 2. Épuration des élites et opérations de masse

Pendant longtemps, la « Grande Terreur » ou « 1937 », comme disent les Russes, évoquait la « purge » sanguinaire de la nomenklatura qui fut dénoncée par Khrouchtchev lors du XXe congrès du PCUS en 1956 et sur laquelle existent des témoignages écrits et traduits[1]. Avec l’ouverture des archives, les historiens ont renouvelé leur approche et l’on sait désormais que la grande majorité des personnes assassinées par le pouvoir durant cette période étaient des gens ordinaires, considérés comme des éléments « contre-révolutionnaires », « nuisibles »[2] ou « ethniquement suspects ».

Lire la suite

La Grande Terreur (1937-1938) 1. Les procès

Imaginez un dictateur qui décide de décimer sa population dans un but « prophylactique » afin d’éviter tout risque de révolte ou de révolution ; qui fixe les quotas du nombre d’ennemis potentiels à débusquer dans chaque région et indique par avance combien devront être exécutés et combien seront envoyés au Goulag, c’est-à-dire réduits en esclavage. Pensez qu’au même moment, dans le monde entier, des millions de prolétaires imaginent que dans le pays ou règne ce tyran se construit un avenir radieux, loin des crises, du chômage et de la misère causés par un capitalisme honni… Encore aujourd’hui, et bien que nous sachions que cela a été, il est difficile de se le représenter sans sombrer dans le fatalisme. Pourtant ce désastre fait partie de notre histoire – celle du mouvement ouvrier – et il faut la regarder en face pour s’efforcer de comprendre le comment et le pourquoi.

Lire la suite

L’URSS : communiste ? totalitaire ?

C’était quoi l’URSS ? Communiste et totalitaire : ces deux termes viennent souvent à l’esprit quand on essaie de définir cet Etat.

Lire la suite

Révolution russe : la bureaucratie II

Poursuivant la réflexion entamée dans le précédent article, ce texte met en lumière certains mécanismes qui furent à l’œuvre dans la dégénérescence dite bureaucratique de la Révolution russe. Il s’intéresse notamment aux soviets et aux comités d’usine.

Lire la suite

Révolution russe : la bureaucratie I

Pour nombre d’auteurs, le destin funeste de l’URSS est le résultat d’un processus de bureaucratisation. Le terme de « bureaucratie », utilisé pour désigner les privilégiés et dirigeants de la société soviétique, m’est toujours apparu comme un fourre-tout commode qui obscurcissait plus qu’il n’éclairait le problème. Je me suis toujours demandé comment cette bureaucratie (aussi appelée nomenklatura ou apparatchiks) était parvenue à asseoir sa domination ; quelle était son origine et sur quelle base sociale reposait le régime.

Lire la suite

Questions sur la Révolution russe et l’URSS

L’an dernier, le centenaire de la Révolution russe a été l’occasion de commémorations et de publications. Il y a eu des livres et des articles de circonstances, des rééditions d’ouvrages classiques… mais pas de quoi ameuter les foules. Au fond, malgré l’ampleur du mouvement populaire à l’origine de la chute du tsarisme, malgré l’immense impact international de ces événements sur le « court XXe siècle »[1], il semble oiseux de fêter ce qui a débouché sur un désastre doublé d’une escroquerie. Il est déprimant de se rappeler qu’alors que les paysans, les ouvriers, les révolutionnaires… d’URSS étaient par millions les victimes d’une dictature sanglante, dans le reste du monde les « communistes » prenaient l’ascendant sur les autres organisations du mouvement ouvrier au nom de la glorieuse Révolution d’octobre !

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén