L’an dernier, le centenaire de la Révolution russe a été l’occasion de commémorations et de publications. Il y a eu des livres et des articles de circonstances, des rééditions d’ouvrages classiques… mais pas de quoi ameuter les foules. Au fond, malgré l’ampleur du mouvement populaire à l’origine de la chute du tsarisme, malgré l’immense impact international de ces événements sur le « court XXe siècle »[1], il semble oiseux de fêter ce qui a débouché sur un désastre doublé d’une escroquerie. Il est déprimant de se rappeler qu’alors que les paysans, les ouvriers, les révolutionnaires… d’URSS étaient par millions les victimes d’une dictature sanglante, dans le reste du monde les « communistes » prenaient l’ascendant sur les autres organisations du mouvement ouvrier au nom de la glorieuse Révolution d’octobre !

Lire la suite