laffranchi

Pour la Sociale !

Catégorie : Suisse

Vécu : de la standardisation aux CFF

Rappelez-vous, c’était en 1936, le film Les Temps modernes de Charlie Chaplin sortait en salle. On y voyait un Charlot travaillant à l’usine. Le rythme cadencé et la supervision du directeur l’entraînant petit à petit vers la “folie”. Faisons un bon de 80 ans pour nous retrouver de nos jours.

Lire la suite

Mai 68 – Claire Auzias présente son livre « Trimards… » à Lausanne et Genève

Claire Auzias présentera son livre Trimards « Pègre » et mauvais garçons de Mai 68

Mardi 9 octobre à 19 h, au Centre international de recherche sur l’anarchisme (CIRA) à Lausanne, Av. de Beaumont 24 (derrière le CHUV)

Mercredi 10 octobrà 17 h à la Librairie Fahrenheit 451 à Genève, 24 rue Voltaire.

En savoir plus:

http://www.cira.ch/media/tmp/Trimards_flyer_web.pdf

 

 

Le système des « permis » et l’exploitation de la main-d’œuvre étrangère en Suisse

Régulièrement, les autorités suisses se réjouissent des statistiques qui chiffrent le nombre de personnes au chômage à 3% de la population active et prétendent que le pays connaît un quasi plein emploi. En fait, selon les critères du Bureau international du travail (BIT), le taux de chômage serait de 5%, pas si loin de la moyenne de 7,3% de l’Union européenne[1]. Quoi qu’il en soit, ces chiffres ne reflètent que partiellement la demande d’emploi[2]. Malgré ce qu’on veut nous faire croire, les salarié-e-s craignent les licenciements, car la précarité et l’exploitation à outrance sont bien présentes. Elles reposent notamment sur le licenciement libre, un système de formation au rabais (apprentissage) et élitaire (moins d’universitaires qu’ailleurs en Europe) ainsi que sur une exploitation astucieuse de l’immigration et des personnes relevant du droit d’asile.
Contrairement à ce qu’affirment les nationalistes et autres « populistes », ce ne sont pas les migrant-e-s qui font pression sur les salaires et les conditions de travail, mais les statuts institutionnels auxquels les autorités les soumettent.

Lire la suite

Retraites : PV2020

Quand la confusion règne ou les aléas de la méthode référendaire

Au départ, les choses paraissaient simples. Suivant les arguments d’un ministre PS, les chambres fédérales avaient accepté un compromis (prévoyance vieillesse 2020) qui – une fois encore – lésait les travailleuses obligées de travailler une année de plus (jusqu’à 65 ans) pour pouvoir bénéficier de l’assurance vieillesse (AVS). Déjà, dans les années 1990, c’était une conseillère fédérale PS : Ruth Dreifuss, qui avait fait passer l’âge de la retraite des femmes de 62 à 64 ans en échange de quelques concessions. Rien de mieux que de prétendus socialistes pour défendre le compromis politique, en disant que ce serait ça ou pire encore en cas de rejet ! Dans le cas présent, une compensation mensuelle dérisoire de 70 francs suisse (env. 60 €) pour les futurs retraités (hommes et femmes) a été obtenue, financée par une hausse des cotisations et de la TVA, l’impôt le plus antisocial !

Lire la suite

RailFit : ou comment les CFF exploitent les travailleurs

Sous le nom de RailFit20/30, la direction et le conseil d’administration des Chemins de fer fédéraux (CFF) sont en train de faire avaler une énorme couleuvre à leurs employé-e-s. A l’horizon 2020, ils ont prévu de réduire les coûts de fonctionnement de 1,2 milliards de francs par rapport à 2014. Plus de 500 millions seront économisés sur les salaires. Cela se fera par la suppression de 1200 emplois (1400 postes de travail vont disparaître, mais 200 seront créés pour répondre à l’augmentation du trafic) ; par la disparition de certaines prestations dont bénéficiaient le personnel et les retraité-e-s ; par l’augmentation des cotisations sociales à la charge des travailleurs, etc.

Lire la suite

Actualité et vaudoiseries

Ce texte, on s’était promis de ne pas l’écrire. A quoi bon tirer sur des ambulances ? Tout le monde s’en fout des déboires de l’extrême-gauche vaudoise. A quoi bon expliquer que des syndicats qui se disent alternatifs (SSP-Vaud, SUD-Vaud…) font surtout de la politique politicienne à la petite semaine ?

Lire la suite

Fondu au brun

fondue-34346_1280.png

 

Ça pue en Suisse (comme en Hongrie, Pologne, Autriche, etc.). Près de 30% des électeurs qui se sont rendus aux urnes le 18 octobre ont voté pour l’Union démocratique du centre (UDC), parti nationaliste et « populiste », qui a fait du combat contre l’immigration de masse son principal cheval de bataille.

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén