laffranchi

Pour la Sociale !

Mois : avril 2015

Gilbert

artfichier_789190_4879826_201506034112331

Nous avons appris le décès de Gilbert du Centre international de recherche sur l’anarchisme (CIRA) de Marseille. Infatigable diffuseur de livres libertaires, Gilbert était de toutes les rencontres militantes et culturelles. Certain-e-s d’entre nous l’avaient encore rencontré récemment, à Pau, en février, lors des Journées libertaire. Ici, vous pouvez lire l’hommage du Syndicat des travailleurs du Béarn de la CNT-AIT.

L’effondrement de l’Usine rouge, épisode 7 : Religion et misère sexuelle

artfichier_789190_4738239_20150415050573

Dans les précédents épisodes, nous avons déjà évoqué les destins différents des hommes et des femmes – marins et ouvrières de Douarnenez – au début du 20e siècle. Cette discrimination s’observe aussi pour ce qui est de la pratique religieuse et du contrôle que l’Eglise exerce sur la sexualité.

Dans cet épisode nous avons croisé deux démarches qui se complètent : celle de l’histoire orale, ou la parole est donnée à des témoins directs qui racontent leurs expériences et celle de l’histoire classique qui repose sur des documents écrits et des renseignements chiffrés.

Dans port de Douarnenez, au sein du petit peuple, la religion est surtout l’affaire des femmes. A la différence des notables et des patrons pêcheurs les plus riches, les simples marins ne vont guère à l’église, sauf pour Pâques ou à la Saint-Joseph, leur saint protecteur. Les femmes et surtout les jeunes filles s’y rendent tous les dimanches. D’abord, il existe une collusion entre les usiniers et le clergé : les patrons, qui occupent avec leur famille les premiers rangs à l’église, s’attendent à voir leurs ouvrières à la messe. Ensuite, pour les jeunes femmes, c’est l’une des rares distractions permises, une occasion de sortir pour se retrouver entre amies, de porter un chapeau et les habits du dimanche !

Lire la suite

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén