laffranchi

Pour la Sociale !

Auteur : Laffranchi Page 1 of 7

« Ceux qui ne sont rien… »

Il est devenu normal, en France, d’éborgner, de tabasser, de mutiler des gens ordinaires. Normal d’arrêter arbitrairement, de priver du droit de manifester (1), d’embastiller à la suite de comparutions immédiates bâclées et à la chaîne, distribuant des peines fermes pour des « délits » mineurs (2). Police sans frein et tribunaux d’exception aux ordres de l’exécutif. Elle a une vraie chouette gueule la République française.

Lire la suite

La Grande Terreur (1937-1938) 2. Épuration des élites et opérations de masse

Pendant longtemps, la « Grande Terreur » ou « 1937 », comme disent les Russes, évoquait la « purge » sanguinaire de la nomenklatura qui fut dénoncée par Khrouchtchev lors du XXe congrès du PCUS en 1956 et sur laquelle existent des témoignages écrits et traduits[1]. Avec l’ouverture des archives, les historiens ont renouvelé leur approche et l’on sait désormais que la grande majorité des personnes assassinées par le pouvoir durant cette période étaient des gens ordinaires, considérés comme des éléments « contre-révolutionnaires », « nuisibles »[2] ou « ethniquement suspects ».

Lire la suite

12ème édition des journées libertaires de Pau

« Le capitalisme, le meilleur des mondes possibles ? »

Lire la suite

RIC : la Suisse peut-elle absorber la France ?

Quand il a été question dans le mouvement des gilets jaunes (GJ) du référendum d’initiative citoyenne (RIC), nous nous sommes sentis interpellés par le débat que cela provoquait, y compris dans les milieux libertaires. Certains faisaient l’éloge de ce dispositif, en se référant à la Suisse, alors que d’autres le jetait aux gémonies, comme instrument de prédilection du populisme, qui pourrait annuler le mariage pour tous ou réintroduire la peine de mort. Bref, nous avons foncé dans le tas, alors que la question n’est pas là : le RIC en France, dans le cadre du vaste mouvement social actuel, n’a pas grand-chose à voir avec la Suisse

Lire la suite

La Grande Terreur (1937-1938) 1. Les procès

Imaginez un dictateur qui décide de décimer sa population dans un but « prophylactique » afin d’éviter tout risque de révolte ou de révolution ; qui fixe les quotas du nombre d’ennemis potentiels à débusquer dans chaque région et indique par avance combien devront être exécutés et combien seront envoyés au Goulag, c’est-à-dire réduits en esclavage. Pensez qu’au même moment, dans le monde entier, des millions de prolétaires imaginent que dans le pays ou règne ce tyran se construit un avenir radieux, loin des crises, du chômage et de la misère causés par un capitalisme honni… Encore aujourd’hui, et bien que nous sachions que cela a été, il est difficile de se le représenter sans sombrer dans le fatalisme. Pourtant ce désastre fait partie de notre histoire – celle du mouvement ouvrier – et il faut la regarder en face pour s’efforcer de comprendre le comment et le pourquoi.

Lire la suite

L’irruption en jaune

Le mouvement des gilets jaunes qui a lieu en France en ce moment récapitule l’ensemble d’une époque et donne des indications sur ce qui pourrait la clore.

Il faut d’abord dire qu’il a surpris tout le monde et, au premier chef, les militants anticapitalistes « traditionnels ». Au début du mouvement, ces derniers ont même souvent été méfiants devant cette contestation dont le contenu était terriblement limité (le refus d’une nouvelle taxe sur les carburants) et qui semblait en partie trouver sa source dans les milieux d’extrême-droite. Notons aussi que chaque fois que l’occasion s’est présentée, des personnes et des groupes d’extrême-droite ont été mis en scène. Les médias ont essayé de jouer sur les peurs, comme cela se passe quand on invite l’électorat à voter utile.

Lire la suite

Vécu : de la standardisation aux CFF

Rappelez-vous, c’était en 1936, le film Les Temps modernes de Charlie Chaplin sortait en salle. On y voyait un Charlot travaillant à l’usine. Le rythme cadencé et la supervision du directeur l’entraînant petit à petit vers la “folie”. Faisons un bon de 80 ans pour nous retrouver de nos jours.

Lire la suite

Mai 68 – Claire Auzias présente son livre « Trimards… » à Lausanne et Genève

Claire Auzias présentera son livre Trimards « Pègre » et mauvais garçons de Mai 68

Mardi 9 octobre à 19 h, au Centre international de recherche sur l’anarchisme (CIRA) à Lausanne, Av. de Beaumont 24 (derrière le CHUV)

Mercredi 10 octobrà 17 h à la Librairie Fahrenheit 451 à Genève, 24 rue Voltaire.

En savoir plus:

http://www.cira.ch/media/tmp/Trimards_flyer_web.pdf

 

 

L’URSS : communiste ? totalitaire ?

C’était quoi l’URSS ? Communiste et totalitaire : ces deux termes viennent souvent à l’esprit quand on essaie de définir cet Etat.

Lire la suite

L’Espagne en kaléidoscope

Nous avions commencé à rédiger cet article au moment de l’investiture de Quim Torra, le nouveau président de la Generalitat. Depuis la mise sous tutelle de la Catalogne par le gouvernement central, l’actualité ibérique a été frénétique : autodissolution de l’ETA ; condamnation du Parti populaire (PP) dans un maxi-procès de corruption (le réseau Gürtel) ; renversement du gouvernement de Mariano Rajoy par une motion de censure et arrivée au pouvoir de Pedro Sanchez du parti socialiste (PSOE). En parallèle et plus important à nos yeux, il y a eu la grève et les manifestations massives des femmes le 8 mars ; les manifestations massives des retraité-e-s… auxquelles il faut ajouter les nombreuses autres mobilisations sociales et féministes qui se déroulent régulièrement dans l’Etat espagnol. Par ailleurs, la répression et les incarcérations d’artistes critiques et d’autres militant-e-s se poursuivent…

Lire la suite

Page 1 of 7

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén