A l’heure du déconfinement, la pandémie de Covid-19 n’a pas fini de faire parler d’elle. Elle a permis d’imposer une dictature « temporaire » à laquelle les gouvernants ont pris goût. Malgré des différences entre les pays, ils jouent les prolongations… Celles et ceux qui mettent en question le discours dominant quant à l’ampleur de la pandémie ; qui doutent de l’efficacité des mesures prises ; qui questionnent les soins et traitements prodigués (ou refusés) aux malades… sont volontiers traités de complotistes ou d’agents de l’étranger. Les contradictions et les mensonges des discours officiels sont déstabilisants. Nous sommes entrés dans l’ère de la post-vérité où l’essentiel est la forme du propos, son effet sur le public et non son contenu. Dans cet article, nous allons encore une fois centrer notre regard sur la France (et la Suisse) notamment en analysant la polémique autour de l’utilisation d’hydroxychloroquine contre le coronavirus.