Quand on parle de classe ouvrière, on a souvent en tête l’image de l’usine traditionnelle, de la mine ou des grands chantiers… où des équipes nombreuses entraient et sortaient à heure fixe. Ces concentrations de travailleurs et travailleuses, vivant la même condition, ont souvent été des lieux de socialisation et de développement de la conscience de classe. Dans nos contrées, ce modèle a largement été remplacé par des formes de travail plus individualisées.

Lire la suite