Sous le nom de RailFit20/30, la direction et le conseil d’administration des Chemins de fer fédéraux (CFF) sont en train de faire avaler une énorme couleuvre à leurs employé-e-s. A l’horizon 2020, ils ont prévu de réduire les coûts de fonctionnement de 1,2 milliards de francs par rapport à 2014. Plus de 500 millions seront économisés sur les salaires. Cela se fera par la suppression de 1200 emplois (1400 postes de travail vont disparaître, mais 200 seront créés pour répondre à l’augmentation du trafic) ; par la disparition de certaines prestations dont bénéficiaient le personnel et les retraité-e-s ; par l’augmentation des cotisations sociales à la charge des travailleurs, etc.

Lire la suite