Les membres de ce blog ont participé à un collectif qui a publié de 1991 à 1999 l’Affranchi. Réalisé en Suisse romande, le périodique se revendique de l’anarcho-syndicalisme. Anticapitaliste, anti-étatiste et révolutionnaire, l’initiative est volontariste. Il faut situer sa naissance dans son contexte, celui de l’effondrement du prétendu « communisme réellement existant » en URSS et dans les pays de l’Est. Au départ, pour ses rédactrices et rédacteurs, il s’agit de redonner du sens à un certain nombre de concepts, celui de communisme notamment, usurpé par les bolcheviks qui avaient accolé ce terme à leur dictature, comme l’avaient déjà dénoncé les anarchistes après 1917.

Volonté de clarification y compris sur les différents courants qui traversent le mouvement libertaire, affirmation d’une identité, réflexions sur l’actualité et informations sur des luttes ouvrières et sociales dans différents pays du monde seront des thèmes récurrents du périodique. A cela, il faut ajouter, entre autres, une analyse critique des mécanismes de la démocratie semi-directe suisse (initiatives et référendums) vue comme un moyen d’intégrer la contestation dans ce pays.

Si certains textes de circonstances sont datés, d’autres sont toujours actuels et pourraient avoir été écrits maintenant à la virgule près, même si les temps que nous vivons sont encore plus sombres que ceux des années 1990. C’est pourquoi, nous avons jugé utile de mettre en ligne l’Affranchi, d’autant que notre blog, par son nom, se réclame de cet héritage.